vendredi 4 février 2011

Le retour du prophète Zacharie

Les personnages bibliques sont mystérieux. D’Abraham à Moïse plane le doute d’existences mystiques et fausses malgré la postérité de leurs actes et de leurs paroles. Ne parlons pas d’Adam, d’Eve ou bien encore de Noé dont les existences ainsi que leurs temps passer sur terre frisent le ridicule (Noé aurait vécu 950 ans). Il en va de même pour bon nombre de prophètes hébreux jusqu’au plus célèbre d’entre eux : Jésus. L’existence du messie chrétien, prophète chez les juifs est l’un des rares consensus entre biblistes et historiens : tous reconnaissent que l’homme a bien existé. Qu’en est-il des autres ? D’Elie à Joël en passant par Ezéchiel, peu peuvent se targuer de rencontrer une légitimité historique telle qu’est en train de se construire Zacharie.


Zacharie peut remercier les pillards. C’est grâce à eux que le tombeau de celui qui annonça à plusieurs reprises la venue du Messie (juif et chrétien) a été découvert. Enquête, course poursuite et arrestation ont accompagné le grand retour de Zacharie dans les mémoires humaines. Ce contemporain du grand Darius Ier (VIe siècle av.) a-t-il été enterré puis oublié ? Non ! Répondent les archéologues israéliens. La tombe du prophète se trouve sous les ruines d’une église d’époque byzantine. L'église, dont les mosaïques au sol sont bien conservées, a été découverte à Hirbet Midras, site d'une communauté juive de l'ère romaine, dans le centre du pays.


La découverte dans son ensemble, malgré son caractère hautement sacré, est à prendre au conditionnel. Des fouilles sont en cours. Avant que la découverte soit définitivement confirmée, Zacharie peut reposer en paix encore quelques temps !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire