mercredi 20 avril 2011

Quand Jésus succède à Odin : la christianisation des Vikings




Les rites cultuels des Vikings sont encore mal connus de nos jours. La religion est orale et il n’y pas de bâtiment. On sait qu’ils versent des offrandes et pratiquent les sacrifices animaliers et humains. Les Viking entretiennent de fortes relations avec leurs dieux, n’hésitant pas à leur demander assistance, à les féliciter ou à les disputer. En effet malgré leur puissance, ces derniers ont donné leur comportement et leur caractère à leurs créatures.
Les dieux nordiques vivent dans la forteresse d’Asgard quelque part dans les cieux. Celle-ci est reliée au monde des vivants par l’arc en ciel Bifröst, qui s’estompera un jour. Alors, les forces du monde souterrain pourront s’abattre sur Midgard, lors du Ragnarök, littéralement « le crépuscule des dieux ». Les Walkyries descendront avec leurs guerriers pour défendre Midgard, mais en vain. Odin sera dévoré par le loup Fenris et Thor succombera au venin du serpent Jörmungand. Après la destruction des dieux, le feu ravagera les trois mondes, jusqu’à l’apparition de nouveaux dieux.


A la fin du VIIIe siècle, les Vikings en pleine expansion démographique, se lancent sur les mers. En 796, ils rencontrent pour la première fois des chrétiens en Angleterre, puis en Irlande et en France. Les contacts sont placés sous le signe de la violence, par le pillage de monastères durant les étés.
Au siècle suivant, des missionnaires chrétiens sillonnent la Scandinavie. En 830, Hans Kern débarque en Suède. Le roi Bjorn autorise la construction d’une chapelle. Il espère ainsi obtenir des accords commerciaux avec Louis II le Pieux. Peu à peu les rois scandinaves se convertissent à la nouvelle religion.
En 960, le roi Harold du Danemark autorise l’évêque Popo à évangéliser son royaume. Selon la légende, le clerc a prouvé au roi que Jésus était plus puissant qu’Odin, en enfilant un gant métallique chauffé à blanc. Les raisons de la conversion sont politiques. Harold craint qu’Otton Ier annexe le Jutland à l’empire germanique. La conversion au christianisme semble porter ses fruits, puisque que l’empereur scelle une alliance avec le Danemark. Otton Ier s’appuie sur Harold pour protéger les frontières nord de son territoire contre les raids des autres Vikings. Il envoie de l’argent pour financer une partie de l’armée danoise. Harold s’en servira pour ses conquêtes en Suède.
En 994, le roi norvégien Olaf reçoit le baptême. Il veut être le chef suprême, face aux autres grands seigneurs. La religion chrétienne lui sert à légitimer sa suprématie. En effet, selon la Bible, le pouvoir royal est d’origine divine et ne peut être contesté. Face à la conversion forcée du peuple, de nombreux Norvégiens quittent le pays pour se réfugier en Islande.
En 999, une guerre civile éclate entre les chrétiens et les païens. Une assemblée extraordinaire se réunit, en vue de conclure une paix. Après trois jours de pourparlers, il est conclu que seul un dieu unique peut créer l’unité. Le christianisme devient la religion publique. Les anciens rites sont toujours autorisés, mais uniquement dans un cadre privé.

L’évangélisation des masses est moins facile. Pour convertir le peuple, les prêtres promettent aux pauvres une chemise en lin, s’ils viennent à l’église. Au moment de leur remettre le vêtement, les prêtres les aspergent d’eau pour les baptiser. Officiellement chrétiens, les nouveaux convertis ne comprennent pas ce qui se passe et continuent de pratiquer leurs rites.
Les marchands présents aux frontières se convertissent pour sympathiser avec les acheteurs francs et germains. Lorsqu’ils rentrent chez eux, ils vénèrent les dieux nordiques. Ils n’ont aucun problème à posséder une double religion. Issus d’une culture polythéiste, Jésus Christ n’est qu’un dieu parmi d’autres à leurs yeux.


La christianisation s’est opérée par les élites en vue d’accord avec les royaumes occidentaux ou de renforcement de leur pouvoir. La conversion des masses s’est opérée sur de multiples générations. Le christianisme a modifié considérablement les rites vikings. Tout d’abord, il n’est plus possible de s’adresser directement à Dieu, mais il faut passer par un intermédiaire en la personne du prêtre. Ensuite, les églises constituent désormais des lieux de rassemblement dans un édifice dur et couvert chose quasiment inconnue chez les Vikings.
Enfin, ne serait-il pas possible de voir dans la période de christianisation de la Scandinavie, le Ragnarök, après lequel Jésus Christ est venu remplacer les dieux des anciens temps ? Quoiqu’il en soit, certaines croyances nordiques au toujours cours aujourd’hui dans les pays nordiques, preuve que la conversion n’a jamais été entièrement réalisée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire