jeudi 16 septembre 2010

L’identité du roi Arthur enfin révélée ?





Les recherches menées par les historiens et les spécialistes de la légende arthurienne ont retenu deux candidats correspondant probablement au roi légendaire de Bretagne.





Le premier se nomme Ambrosius Aurelius. Il s’agit d’un breton romanisé, ayant vraisemblablement suivi une formation militaire ou ayant effectué un service dans l’armée. Cet inconnu sort de l’anonymat au Ve siècle lors des invasions anglo-saxonnes. A la tête d’une troupe de guerriers, il organise la résistance bretonne.
Quels sont les points communs entre Arthur et Ambrosius ? Tous les deux vivent sur l’île de Bretagne et à la même époque. Ils possèdent chacun un nom romain, qui a de plus une consonance commune. Si Ambrosius a combattu les Saxons pour tenter de ramener l’ordre en Bretagne, Arthur a dû lui aussi combattre l’armée du roi Loth contestant son autorité, avant de rétablir la paix sur l’île. Enfin, il est stipulé dans les chroniques du moine Gildas le Sage qu’Ambrosius combattait avec une grande épée puissante. De là à faire le rapprochement avec Excalibur, il n’y a qu’un pas.
Néanmoins, la correspondance entre les deux hommes s’arrête là et celle ci est discutable. En effet, Ambrosius n’est qu’un chef de guerre ne possédant ni royaume, ni grand pouvoir. Il paraît difficile de voir en travers lui le roi unificateur de l’île. Quant à la grande épée, il s’agit d’une arme courante chez les Celtes. Les légionnaires romains l’ont d’ailleurs adoptée en remplacement de leur épée courte. Celle ci est plus longue, plus tranchante et plus résistante.

Le second candidat apparaît plus probant. Il s’agit de Rigothamus vivant lui aussi au Ve siècle. Ce nom se compose de deux parties. Le terme « rig » signifiant « roi » et « thamus » étant un superlatif, il faut le traduit par « le plus grand roi ». Le suffixe en « us » semble démontrer une romanisation. Rigothamus serait issu de l’élite bretonne. La vie de Rigothamus a été mise par écrit par le moine Jordanès. Les Romains l’appellent en renfort, afin de lutter contre les Wisigoths. Rigothamus a traversé la Manche avec son armée et rejoint les légionnaires. Le fait de pouvoir mettre en place une flotte, démontre qu’il s’agit d’un roi puissant.
Les similitudes avec le roi Arthur ne s’arrêtent pas là. Les deux hommes ont été trahis par une personne très proche et cette trahison a conduit à leur mort. Si Arthur est trahi par Mordrent son neveu, Rigothamus est trahi par son lieutenant. Le roi breton est mené dans une embuscade et est tué. De plus, les deux hommes sont enterrés au même endroit. D’après la légende, Arthur est enterré sur l’île d’Avalon. Il se trouve qu’il existe en Bourgogne près du lieu de l’embuscade, un village nommé Avalon. C’est ici qu’aurait été emmené le corps de Rigothamus.


Alors le roi Arthur est-il Ambrosius ou Rigothamus ? Rien n’est tranché. Il paraît plus probable qu’Arthur soit un personnage de fiction empruntant des éléments dans la réalité comme tous les mythes. Le roi Arthur présent dans le récit de Geoffroy de Monmouth datant du XIIe siècle, emprunte des éléments de la vie d’Ambrosius et de Rigothamus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire