jeudi 5 août 2010

Quelle tête de turc !

Cette expression signifiant être la victime de moquerie ou de méchanceté, trouve son origine dans les foires du XIXe siècle, où l'on pouvait prouver sa force en tapant avec un marteau sur une fausse tête d'un turc. Néanmoins, il est possible de se demander si cette expression ne proviendrait pas des fameuses pipes d'Istanbul ?

La fabrication de pipe est une tradition turque attestée depuis le XVe siècle. Elles sont façonnées en écume de mer, très présente dans le Bosphore et en Mer Noire. Cette pierre calcaire est très appréciée des fumeurs, car elle adoucit l'apprêté du tabac tout en absorbant la nicotine. Elles sont sculptées et dénote d'un savoir faire artisanal. Les thèmes récurrents sont les aigles et la fameuse tête de turc enturbannée.

Les pipes peuvent atteindre 120 cm de hauteur pour deux mètres de long, si l'on y ajoute un tuyau de cuir par lequel la fumée chemine après s'être refroidie lors de son passage dans l'eau. Elles sont fourrées avec un tabac appelé le tömbeki, cultivé sur les bords de la Mer Noire. Il est savoureux et dégage un arôme puissant. Employées autrefois dans les cafés, les hommes s'y retrouvaient autour pour discuter, jouer ou boire le thé.

De nos jours, l'utilisation de ces oeuvres est fortement concurrencée par la cigarette. Toutefois, il est encore possible de s'en procurer dans les ruelles du grand bazar d'Istanbul pour un prix quatre fois moindre qu'en France.


article de Benjamin SACCHELLI

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire