mardi 20 décembre 2011

L’attaque de Pearl Harbor : "immense évènement mondial"*

En ce dimanche 7 décembre 1941 vers 7h40, l’amiral Théobald quitte ses appartements situés sur la base militaire de Pearl Harbor. Profitant, du doux climat d’Hawaï, il admire les 96 navires de l’US Navy mouillant dans les docks, sur un air de ukulele s’échappant d’une radio. Sa ballade matinale est perturbée par le sifflement d’un moteur. En levant les yeux au ciel, il constate horrifié que des centaines d’avions se ruent sur la base.




Au même instant à la Maison Blanche, le président Roosevelt tourne en rond dans son bureau. Les relations avec Tokyo n’ont cessé de se dégrader depuis quelques années. Afin de contester contre l’invasion de la Chine par les troupes nippones, il a décrété un embargo sur le pétrole à destination du Japon.



A Washington, personne ne doute que les Japonais poursuivront leur politique expansionniste dans le Pacifique. Néanmoins, mis à part les Philippines sous protectorat américain, les Etats-Unis ne sont nullement impliqués directement dans cette région du Pacifique.
Néanmoins, Roosevelt est averti d’une possible attaque sur la base de Pearl Harbor, par diverses sources. Un espion serbe à la solde des britanniques, nommé Dusan Popov résidant à Berlin a prévenu le FBI du projet en apportant nombre de détails. Au vue de son implication dans les élites allemandes et le fait qu’il tienne une maison de passe, ne jouent pas en sa faveur. Le FBI ne le prend pas au sérieux, arguant du fait, qu’il n’est pas possible de faire confiance à une personne aux mœurs si déplacées. Grâce aux machines pourpres, le Pentagone a décrypté plusieurs messages clairs. Une attaque contre Pearl Harbor est programmée. Le jour et l’heure sont même connus. Une large partie de l’Etat-major considère ces messages comme de la désinformation. Il est impossible techniquement pour les Japonais de lancer un raid contre une base si éloignée des côtes. Par ailleurs, jamais, ils n’oseront s’en prendre directement aux Etats-Unis. Un raid sur les Philippines semble plus vraisemblable.
Ne sachant comment interpréter ces informations. Roosevelt a préféré attendre et laisser voir.


Dans l’après midi, le Président est mis au courant de l’attaque sur Pearl Harbor. L’amiral Yamamoto a réussi à lancer l’une des plus grandes opérations aéroportées de tous les temps. Au cri de Tora ! Tora ! Tora ! (Tigre en japonais), 423 avions se sont élancés des 6 portes avions, protégés par 27 sous marins. En quelques heures, l’armée japonaise a détruit 90 navires et 168 avions et tué 2403 soldats américains, avant de rebrousser chemin. Pourtant nombre de généraux japonais souhaitaient poursuivre cet élan en débarquant Californie. L’empereur Hirohito en a décidé autrement.


Le raid de Pearl Harbor, fournit à Roosevelt les arguments nécessaires pour forcer le Congrès a voté l’entrée en guerre des Etats-Unis, qui est presque voté à l’unanimité. Une décision soutenue par une opinion publique choquée, qui a constaté une agression sur le territoire américain.


* citation de Winston Churchill
Image tirée du film Pearl Harbor de Michael Bay.

1 commentaire:

  1. Notons que les attentats du 11 septembre 2001 ont fait plus de morts que l'attaque japonaise à Pearl-Harbor.

    RépondreSupprimer