jeudi 16 juin 2011

Qui a inventé la bière?

Savoir ce que faisaient les hommes avant nous a toujours été une préoccupation pour l'historien ou l'archéologue. Ainsi on se plaît, par des cours, par des livres, par des conférences ou des émissions télévisées à raconter les hauts faits héroïques, les batailles, les grandes réformes et les somptueuses constructions de nos lointains ancêtres, quelque soit leurs civilisations. Découvrir des batailles ou des personnages nouveaux, dans la longue histoire du monde, devient de nos jours difficile. Aussi, raconter la vie quotidienne des hommes « d'avant », leurs loisirs ou encore leurs manières de consommer devient tout à fait à la mode. Les fouilles archéologiques – faute de textes – permettent d'en découvrir toujours plus sur la vie « d'avant ». En France, en 2010-2011, des archéologues ont découvert les plus anciennes traces de production – et donc de consommation – de bière. Elles dates d'environ 2500 ans. C'est beaucoup diront certains. Et pourtant le monde occidentale, s'est réveillé (développé si vous préférez) plus en retard que le Proche et Moyen-Orient. La bière, une des boissons les plus vieilles et les plus consommées au monde, avec le vin, a pourtant été découverte il y a près 8000 ans.

La bière, rappelons-le, est une boisson alcoolisée obtenue par fermentation d'eau et de céréales (orge, froment...). Aussi, dès l'instant où l'homme a maîtrisé l'agriculture, il a eu en mains tous les ingrédients à sa fabrication. Cependant, l'agriculture datant d'au moins 10 000 ans, on suppose sa découverte à des périodes plus tardives : environ 6000 ans avant notre ère. Les premières attestations de la consommation de bière remontent à nos chers Sumériens, inventeurs géniaux de l'écriture. Au IVe millénaire, les sumériens buvaient donc de la bière. Des dessins, des textes et des grains issus de la fermentation ont été découverts dans le sud de l'Irak actuelle, leur ancienne terre.

Comment était fabriquée la bière à cette époque ? Bien différemment d'aujourd'hui. La première bière, formellement identifiée s'appelle la bière Sikaru. Elle est une des vingt variétés de bières fabriquées à Sumer au IVe millénaire. La fermentation se faisait alors à partir d'un pain. Celui-ci était brassé à partir de galettes de blé rouge et d'orge germés puis cuit dans un four. Le tout était ensuite mit à fermenter dans des jarres d'eau. Les Sumériens aimaient ajouter des saveurs. Aussi retrouve-t-on de la datte ou encore du miel.

Où, comment et par qui, la bière était-elle consommée ? Ce breuvage avait plusieurs fonctions : sociales, cultuelles ou encore médicinales. La bière était la boisson des dieux. Dans d'autres cas, les médecins en prescrivaient aux malades. Mais la consommation de bière était avant tout un moment conviviale. Le peuple s’asseyait et buvait dans de larges récipients le breuvage avec de longues pailles pour éviter d'avaler les résidus flottants dans le liquide.

D'autres civilisations découvrent ou se partagent la recette de la fabrication de la bière. Les Égyptiens, les Levantins ou plus tard les Grecs seront de grands consommateurs. Les romains jugeront le vin plus noble et plus respectable laissant le soin au bas peuple la consommation de ce breuvage qui rappel aux yeux des romains issus des grandes familles que la bière, à l'image de celle consommée par les Gaulois – la cervoise – est une boisson pour les barbares.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire