mardi 10 août 2010

Que de lois!!!


Les archéologues israéliens ont annoncé le 26 juillet la découverte d'un fragment d'un code de loi, vieux de 3 700 ans, comparable au célèbre code d'Hammourabi. C'est donc une première : voici un fragment d'un code de loi découvert hors de Mésopotamie.

Ce texte remonte à dix siècles avant la rédaction supposée de la Bible (VIIe siècle avant notre ère). La découverte n'est pourtant pas extraordinaire puisqu’il s'agit d'un tout petit fragment d'argile de 2 centimètres sur 1,5 en écriture cunéiforme akkadienne (photo), sur quatre lignes très serrées des deux côtés de la tablette. Le fragment a été découvert sur le site de la ville cananéenne de Hazor dans le nord d'Israël.

Son contenu se réfère aux règles régissant les rapports des maîtres et des esclaves. Ville du nord de la Galilée, Hazor fut une des principales cités du "croissant fertile" à l'âge du bronze. Située sur la route menant de l'Egypte à l'Asie, Hazor fit le commerce de l'étain avec des villes de Babylonie et de Syrie pour alimenter son industrie du bronze. Hazor entretenait des liens politiques et économiques étroits avec la Mésopotamie, entre le Tigre et l'Euphrate.

Hazor fleurit surtout durant le milieu de la période cananéenne (1750 avant notre ère) et fut le plus grand site fortifié d'Israël durant la période israélite (IXe siècle). La Bible se réfère à Hazor comme "la tête de tous ces royaumes" cananéens (Joshua 11:10)

Le code d'Hammourabi (vers 1750 avant Jésus-Christ) est l'un des plus anciens textes de loi de l’humanité, le premier quasiment complet. Texte babylonien non religieux mais d'inspiration divine, réalisé sous l'autorité du roi Hammourabi, il prolonge en matière juridique l'œuvre militaire et politique du fondateur du royaume de Babylone. Ce code, découvert à Suse (Perse) grâce à une mission française est actuellement au Musée du Louvre à Paris.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire